Sélection de la langue

Recherche


Page Web archivée - Guide d'approbation des colis de transport du type B(U) et des colis transportant des matières fissiles Canada - États-Unis

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

3.0 ÉVALUATION THERMIQUE

Cette section de la demande devrait identifier, décrire, examiner et analyser la conception technique thermique principale du colis, des composants et des systèmes qui sont importants sur le plan de la sûreté, et décrire comment le colis se conforme aux exigences de rendement du 10 CFR 71.33(b)(5), 71.33(b)(7), 71.43(d), 71.43(g), 71.55(f)(1)(iv), 71.71(c)(1) et (2) et 71.73(c)(4), ou des paragraphes 642, 651, 652, 653, 654, 655, 660, 661, 662 du TS-R-1 tels qu’incorporés à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1, et des paragraphes 728 et 736 du TS-R-1 tels qu’incorporés à la section 1(4) du RETSN par référence au paragraphe 716 du TS-R-1.

Cette section devrait porter sur le rendement thermique du colis dans des conditions normales et des conditions d’accident hypothétique lors du transport, en précisant les températures maximales admissibles et les effets sur le confinement, la structure, le blindage et la sûreté-criticité. Toute exigence opérationnelle, de fabrication et d’entretien en ce qui a trait à l’évaluation thermique importante pour la sûreté du colis devrait être incluse dans le chapitre 7, Mode d’emploi de l’emballage, et dans le chapitre 8, Épreuves d’acceptation et programme d’entretien.

3.1 Description de la conception thermique

Cette section devrait comprendre une description des caractéristiques de conception thermique importantes et des caractéristiques d’emploi du colis et examiner le fonctionnement de tous les sous-systèmes. Les critères thermiques qui seront directement applicables aux résultats des épreuves thermiques (p. ex. température maximale du combustible, température du blindage inférieure au point de fusion) devraient être précisés. Les propriétés évaluées ici et utilisées pour appuyer d’autres évaluations (p. ex. pression, température, distribution relative à la contrainte thermique) devraient également être précisées. Les résultats importants concernant l’analyse thermique ou les épreuves thermiques et l’incidence de ces résultats sur le rendement thermique globale du colis devraient être résumés. Les charges thermiques de désintégration minimales et maximales présumées dans l’évaluation thermique devraient être précisées. La charge thermique de désintégration maximale présumée devrait comprendre l’énergie associée à tous les termes sources contenus dans le colis, y compris celles qui pourraient être négligées dans les analyses du blindage et du confinement.

3.1.1 Caractéristiques de conception

Cette section devrait décrire les caractéristiques de conception du colis qui sont importantes pour le rendement thermique. La conception du colis ne doit pas reposer sur des systèmes de refroidissement mécanique pour satisfaire aux exigences relatives au confinement précisées au chapitre 4, Confinement.

Les caractéristiques de conception du colis importantes pour l’évaluation thermique comprennent notamment :

  1. la géométrie du colis et les matériaux de construction;
  2. les caractéristiques structurales et mécaniques qui peuvent avoir une incidence sur le transfert de chaleur, comme les ailettes de refroidissement, les matériaux isolants, les conditions de surface de composants du colis et l’espace entre les composants internes ou les contacts physiques entre ces composants;
  3. la nature et le volume des fluides de refroidissement, s’il y a lieu.

3.1.2 Chaleur de désintégration du contenu

La chaleur de désintégration maximale et la radioactivité du contenu devraient être précisées, conformément aux exigences du 10 CFR 71.33(b)(7) ou du paragraphe 651 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1. Cette section devrait montrer que la dérivation de la chaleur de désintégration est conforme à la quantité maximale de contenus radioactifs. Dans le cas des colis transportant du combustible nucléaire irradié (CNI), les programmes informatiques examinés au chapitre 5, intitulé Évaluation du blindage, pour déterminer les sources de neutrons et de rayons gamma peuvent être utilisés pour calculer les charges thermiques de désintégration du contenu.

3.1.3 Tableaux sommaires des températures

Cette section devrait présenter des tableaux sommaires des températures maximales ou minimales qui ont une incidence sur l’intégrité structurale, le confinement, le blindage et la criticité à la fois dans des conditions de transport normales et dans des conditions d’accident hypothétique. Tous les renseignements présentés dans ce tableau devraient être conformes aux renseignements présentés dans d’autres sections de la demande. Dans le cas des conditions de l’épreuve thermique, les tableaux devraient comprendre les renseignements suivants.

3.1.4 Tableaux sommaires des pressions maximales

Les tableaux sommaires devraient comprendre la pression d’utilisation normale maximale et la pression maximale dans des conditions d’accident hypothétique. Tous les renseignements présentés dans ce tableau devraient être conformes aux renseignements présentés dans d’autres sections de la demande.

3.2 Propriétés des matériaux et spécifications des composants

3.2.1 Propriétés des matériaux

Cette section devrait préciser les propriétés thermiques adéquates pour les matériaux qui ont une incidence sur le transfert de chaleur à la fois à l’intérieur du colis et entre le colis et l’environnement. Les liquides ou les gaz à l’intérieur du colis et les gaz à l’extérieur du colis lors des conditions d’accident hypothétique devraient être inclus. Dans le cas des colis qui utilisent des matériaux anisotropiques, les propriétés directionnelles de ces matériaux devraient être fournies. L’absorption et l’émissivité thermiques devraient être appropriées aux conditions de surface du colis et à chaque condition thermique. Lorsqu’une propriété est représentée comme une valeur unique, l’évaluation devrait montrer que cette valeur correspond aux limites des propriétés qui dépendent de la température. En outre, cette section devrait comprendre des références aux données fournies.

Les propriétés comprennent :

  1. la conductivité thermique;
  2. la chaleur massique;
  3. la masse volumique;
  4. l’émissivité du matériau constituant les surfaces du colis (rayonnement thermique);
  5. le coefficient de dilatation thermique;
  6. le module d’élasticité.

3.2.2 Spécifications des composants

Cette section devrait comprendre les spécifications techniques des composants qui sont importants pour rendement thermique du colis, tel qu’illustré par les exemples suivants :

  1. dans le cas des vannes ou des joints, la plage des pressions d’utilisation et les limites de température;
  2. les propriétés de l’isolant et des revêtements fabriqués, y compris un résumé des données d’essai qui appuie les spécifications de rendement;
  3. les températures ou pressions de service maximales admissibles pour chaque composant de colis, y compris les vannes de décompression et les fusibles;
  4. la température de service minimale admissible de tous les composants, qui devrait être inférieure ou égale à -40 °C (-40 °F).

3.3 Observations d’ordre général

L’évaluation thermique du colis peut être réalisée soit par une analyse ou une épreuve, ou une combinaison des deux.

3.3.1 Évaluation par analyse

Dans le cas des analyses informatiques, la méthode employée devrait être référencée adéquatement ou développée et le programme informatique devrait être bien reconnu pour les analyses thermiques, et il devrait être applicable à l’évaluation et décrit de manière suffisamment détaillée pour permettre un examen et une vérification indépendante. Les hypothèses utilisées dans la modélisation des sources de chaleur et des voies de transfert thermique devraient être clairement énoncées et justifiées.

L’analyse thermique devrait supposer que le milieu de transfert de chaleur est l’air, et les effets de l’air sur le contenu et les composants du colis (p. ex. oxydation du blindage d’uranium appauvri) devraient être examinés. Dans le cas des colis qui utilisent d’autres gaz de remplissage (p. ex. argon, hélium, etc.), l’analyse devrait supposer la présence d’air et peut également comprendre une analyse portant sur le gaz de remplissage réel afin de montrer les incidences sur la performance thermique du colis.

L’analyse devrait comprendre :

  1. les propriétés thermiques des matériaux constituant le colis;
  2. les calculs relatifs au transfert de la chaleur par conduction, par convection et par rayonnement entre les composants du colis, et entre les surfaces du colis et l’environnement;
  3. une description des changements dans la géométrie du colis et dans les propriétés des matériaux résultant des épreuves structurales et thermiques dans des conditions normales et hypothétiques de transport;
  4. la chaleur produite par la combustion des composants du colis, s’il y a lieu;
  5. une description des conditions limites de température et de chaleur pour des conditions de transport normales et des conditions de transport hypothétiques;
  6. une démonstration à l’effet que l’intervalle de temps utilisé pour l’évaluation de la température suite à l’épreuve thermique est adéquat pour assurer que les composants atteignent leur température maximale et que les températures de l’état d’équilibre ont été atteintes.

Dans le cas de l’épreuve thermique de 30 minutes, la majeure partie de l’entrée de chaleur dans le colis se fait par rayonnement. Dans le cas du transfert de chaleur par convection, un coefficient de transfert de chaleur par convection approprié aux conditions qui prévalent lorsque le colis a été exposé au feu devrait être utilisé. Les vitesses de propagation du feu dans un feu en nappe peuvent être utilisées pour déterminer le coefficient de transfert de chaleur par convection approprié. Toute corrélation utilisée dans l’analyse devrait être adéquatement expliquée et justifiée. Dans le cas du refroidissement après l’épreuve thermique, la convection naturelle devrait être supposée.

Toute hypothèse relative à la résistance de contact à l’interface des matériaux, ou au transfert d’énergie entre les espaces, les enceintes, etc. devrait être fournie et justifiée.

Dans le cas des colis qui servent au transport du CNI, une analyse devrait être faite dans le but d’évaluer les incidences possibles du gaz de fission sur les limites de température des composants du château de transport et sur la pressurisation interne du château, si l’une des conditions suivantes s’applique :

  1. les températures des composants du château de transport se situent à l’intérieur de 5 % des valeurs limites pour les conditions d’accident;
  2. la pression d’utilisation normale maximale se situe à l’intérieur de 10 % de la pression nominale;
  3. toute autre condition spéciale.

3.3.2 Évaluation par épreuve

L’évaluation devrait comprendre une description détaillée de la conception du colis à l’essai et de l’installation d’essai. Cette description devrait démontrer que le colis d’essai a été fabriqué en suivant un programme d’assurance de la qualité adéquat. En outre, l’évaluation devrait comprendre une description de la manière dont l’installation d’essai fonctionne et des détails sur la manière dont les résultats ont été évalués.

La demande devrait comprendre :

  1. Une démonstration à l’effet que l’installation d’essai (installation de feu en nappe ou de four) et que la procédure d’essai respectent la plage de conditions thermiques comme les flux thermiques du feu ou la température;
  2. Une description de la performance du colis d’essai, y compris le contenu simulé et tout instrument ou montage utilisé pour l’essai;
  3. Une démonstration à l’effet que les instruments sensibles à la température ont été placés de manière stratégique pour mesurer la température maximale des composants du colis, et qu’ils permettent de caractériser adéquatement les voies de transfert de chaleur;
  4. Une démonstration à l’effet que les instruments de mesure du colis (comme les instruments de mesure de la température ou de la pression) ont été installés à des endroits stratégiques qui réduisent au minimum leurs effets sur les températures locales du colis d’essai.

Certaines conditions, comme la température ambiante, la chaleur de désintégration du contenu, ou l’émissivité ou l’absorptivité du matériau constituant le colis, peuvent ne pas être représentées de manière exacte dans une épreuve thermique. L’évaluation thermique devrait comprendre des corrections ou des évaluations appropriées, afin de tenir compte de ces différences. Par exemple, l’évaluation thermique devrait comprendre une correction de la température si la température ambiante au début de l’épreuve thermique était inférieure à 38 °C.

3.4 Évaluation thermique dans des conditions normales de transport

Cette section devrait décrire l’évaluation thermique des systèmes et des sous-systèmes dans des conditions normales de transport. Les plages de température limitées par les températures ambiantes minimales et maximales et les charges thermiques de désintégration minimales et maximales devraient être étudiées. Les résultats devraient être comparés aux limites admissibles de température et de pression pour les composants du colis. Les renseignements devraient être présentés dans des tableaux sommaires, accompagnés d’énoncés et de commentaires appropriés. Les renseignements qui seront utilisés dans d’autres sections de l’examen devraient être identifiés. Les marges de sûreté relatives à la température, à la pression et aux contraintes thermiques du colis, y compris les effets des incertitudes sur les propriétés thermiques, les conditions d’essai et de diagnostic et les méthodes d’analyse devraient être traitées. L’analyse ou les résultats d’essai devraient être présentés de manière fiable et reproductible.

À cet effet, les renseignements généraux suivants devraient être examinés et inclus dans la demande, selon le cas :

  1. Les hypothèses qui sont utilisées dans l’analyse devraient être clairement décrites et justifiées;
  2. Les modèles et les renseignements détaillés sur la modélisation devraient être clairement décrits;
  3. Dans le cas de l’évaluation thermique par des épreuves, on devrait préciser la méthode d’essai, les procédures, l’équipement et les installations qui ont été utilisés, et ce, de manière détaillée;
  4. Si le spécimen mis à l’effet n’est pas identique en tout point au colis décrit dans la demande, les différences devraient être décrites et une justification devrait être donnée à l’effet que ces différences n’ont pas d’incidence sur les résultats de l’essai;
  5. Les données de température devraient être indiquées aux garnitures, aux vannes et aux autres limites de confinement, particulièrement en ce qui concerne les matériaux sensibles à la température, ainsi que pour le colis dans son ensemble;
  6. Les températures intérieures et extérieures devraient être précisées.

Les dommages causés par les essais et les résultats des mesures qui ont été prises devraient être indiqués en détail, y compris des photographies des essais et des spécimens d’essai.

3.4.1 Températures élevées et basses températures

Cette section devrait démontrer que les épreuves effectuées pour des conditions normales de transport ne donnent pas lieu à une réduction importante de l’efficacité du colis. Les points suivants devraient être examinés :

  1. la détérioration de la capacité de transfert de chaleur du colis (comme la création de nouveaux espaces entre les composants);
  2. les changements dans les conditions ou les propriétés des matériaux (p. ex. dilatation, contraction, production de gaz et contraintes thermiques) qui ont une incidence sur le rendement structural;
  3. les changements dans le colis qui ont une incidence sur le confinement, le blindage ou la criticité (comme la décomposition thermique ou la fusion des matériaux);
  4. la capacité du colis à supporter les épreuves dans des conditions d’accident hypothétique.

La température et la pression des composants devraient être comparées à leurs valeurs admissibles. Cette section devrait montrer explicitement que la température maximale de la surface du colis accessible est inférieure à 50 °C (122 °F) dans le cas des colis transportés sous utilisation non exclusive, ou à 85 °C (185 °F) dans le cas des colis transportés sous utilisation exclusive, conformément aux exigences précisées dans le 10 CFR 71.43(g) ou aux paragraphes 652 et 662 du TS-R-1 tels qu’incorporés à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1.

3.4.2 Températures générant des contraintes thermiques maximales

L’évaluation des contraintes thermiques dans les interfaces assujetties à des contraintes parmi les composants du colis résultant en des gradients de température et des dilatations thermiques différentielles devrait être traitée aux sections 2.6.1.2 et 2.6.1.3.

3.4.3 Pression d’utilisation normale maximale

Cette section devrait préciser la pression d’utilisation normale maximale conforme aux autres sections du rapport d’analyse de sûreté et devrait montrer comment elle a été calculée, en supposant que le colis a été soumis à la condition thermique pendant un an, tel que précisé dans le 10 CFR 71.4 et dans le 10 CFR 71.33(b)(5), ou au paragraphe 660 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1. Le calcul devrait tenir compte des sources de gaz possibles, y compris les sources suivantes :

  1. les gaz initialement présents dans le colis;
  2. la vapeur saturée, y compris la vapeur d’eau associée au contenu ou à l’emballage;
  3. l’hélium issu de la désintégration radioactive du contenu;
  4. l’hydrogène ou d’autres gaz résultant de la décomposition induite par la chaleur ou le rayonnement des matériaux, comme l’eau ou le plastique;
  5. la défaillance des barres de combustible.

Dans le cas des colis transportant du CNI, le tableau 4.1 fournit une orientation sur les rejets de gaz de remplissage et de gaz de produit de fission pour le combustible de réacteur à eau sous pression et de réacteur à eau bouillante.

Cette section devrait également porter sur l’exigence du 10 CFR 71.4 ou du paragraphe 661 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1 en ce qui a trait au colis du type B(U), c’est-à-dire que la pression d’utilisation normale maximale ne doit pas dépasser 700 kPa (pression manométrique).

En outre, cette section devrait démontrer que l’hydrogène et que les autres gaz inflammables comprennent moins de 5 % par volume de l’inventaire de gaz total à l’intérieur de tout volume confiné et qu’ils ne doivent pas donner lieu à un mélange inflammable à l’intérieur d’un volume confiné du colis, tel que précisé dans le 10 CFR 71.43(d) ou au paragraphe 642 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(1) du RETSN par référence au paragraphe 650 du TS-R-1.

3.5 Évaluation thermique dans des conditions d’accident

Cette section devrait décrire l’évaluation thermique du colis dans des conditions d’accident hypothétique. Les conditions d’accident hypothétique définies dans le 10 CFR 71.73 ou aux paragraphes 726 à 729 du TS-R-1 tels qu’incorporés à la section 1(4) du RETSN par référence au paragraphe 716 du TS-R-1 devraient être appliquées de manière séquentielle afin de respecter le 10 CFR 71.73 ou devraient respecter la séquence causant le plus de dommage afin de respecter le TS-R-1. Voir la section 2.7. Dans le cas de l’évaluation thermique des conditions d’accident les commentaires généraux de la section 3.3 devraient être examinés et on devrait en tenir compte, suivant le cas.

3.5.1 Conditions initiales

L’évaluation thermique devrait tenir compte des effets des épreuves de chute, des épreuves d’écrasement (s’il y a lieu) et des épreuves de perforation sur le colis. Cette section devrait identifier les conditions initiales et justifier le fait qu’elles sont les plus défavorables, notamment :

  1. une température ambiante entre -40 °C (-40 °F) et +38 °C (100 °F) sans insolation. Cette plage est précisée dans la réglementation canadienne et celle de l’AIEA. La réglementation Américaine précise une température ambiante minimale de -29 °C (-20 °F) comme condition initiale. Par conséquent, une plage de température ambiante comprise entre -40 °C (-40 °F) et +38 °C (100 °F) devrait être étudiée dans la demande.
  2. une pression interne dans le colis égale à la pression d’utilisation normale maximale, à moins d’avoir une pression interne plus basse, compatible avec la température ambiante, est moins favorable;
  3. le contenu à la chaleur de désintégration maximale, à moins d’avoir qu’avoir une chaleur moins élevée, compatible avec la température et la pression, soit moins favorable.

3.5.2 Conditions de l’épreuve thermique

Cette section devrait comprendre une description détaillée de l’analyse ou des épreuves servant à évaluer le colis dans des conditions thermiques. L’évaluation devrait respecter les exigences précisées dans le 10 CFR 71.73(c)(4) ou au paragraphe 728 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(4) du RETSN par référence au paragraphe 716 du TS-R-1.

Le colis devrait être assujetti aux pleines conditions d’insolation et on devrait s’assurer que l’évaluation est continue jusqu’après le feu, que la condition d’état d’équilibre est atteinte et qu’il n’y a pas de refroidissement artificiel appliqué au colis. En outre, la combustion devrait être complète et on devrait la laisser se terminer naturellement.

Lorsqu’une épreuve thermique est réalisée dans le but d’évaluer le rendement du colis, la description de l’épreuve devrait comprendre :

  1. les dimensions du feu;
  2. l’orientation du colis et les méthodes de support;
  3. la température et la durée de l’essai;
  4. la source de chaleur;
  5. la température ambiante initiale;
  6. la période suivant l’épreuve thermique;
  7. la disponibilité de la source d’oxygène.

Dans le cas d’un feu en nappe, la largeur du feu devrait s’étendre horizontalement entre 1 et 4 mètres au-delà de toute surface externe du colis. En outre, le colis devrait être positionné à 1 mètre au-dessus de la surface de la source de combustible

L'analyse devrait comprendre le rendement thermique du colis d’essai, y compris le contenu de colis simulé et tous les instruments et les dispositifs de montage annexés pour l’essai, y compris l’emplacement des instruments de détection de la température employés pour mesurer la température maximale des composants du colis et caractériser les voies de transfert de chaleur importantes. Les instruments devraient être installés à des endroits qui réduisent au minimum leurs effets sur les températures locales du colis d’essai. On devrait s’assurer que toute perturbation possible causée par la présence de ces capteurs est examinée.

Tout changement physique dans l’état du colis résultant de l’épreuve thermique, comme le changement des propriétés des matériaux, la combustion ou la fusion des composants du colis et l’augmentation de la température et de la pression interne pendant l’épreuve thermique et après devraient être évalués et justifiés adéquatement.

3.5.3 Températures et pression maximales

Cette section devrait présenter les températures maximales des composants du colis en fonction du temps, à la fois pendant et après le feu, ainsi que les températures maximales d’état d’équilibre après le feu. Cette section devrait comprendre les températures aux emplacements du colis qui sont importants sur le plan de l’analyse et de l’examen de la sûreté. Plus particulièrement, les températures pour le contenu, les garnitures, les vannes et le blindage devraient être indiquées. Ces températures ne devraient pas dépasser leurs valeurs maximales admissibles; la fusion du blindage de plomb est inadmissible. Les calculs des températures devraient retracer l’historique température-temps jusqu’au moment où les températures maximales sont atteintes et commencent à diminuer, ainsi qu’après ce moment.

L’évaluation de la pression maximale dans le colis devrait être basée sur la pression d’utilisation normale maximale, et devrait tenir compte des augmentations de température du colis dues au feu, de la combustion thermique ou des processus de décomposition, de la défaillance des barres de combustible, des changements de phase, etc.

Cette section devrait contenir une description générale du rendement du colis, et devrait comparer les résultats de l’épreuve thermique avec les limites admissibles de température, de pression, etc. pour les composants du colis. Les dommages causés au colis soit par l’interprétation de l’analyse ou à partir des observations effectuées pendant l’épreuve devraient être examinés ou décrits. L’évaluation devrait comprendre les dommages possibles à la structure, les brèches dans le confinement, et les pertes de blindage.

3.5.4 Températures donnant lieu aux contraintes thermiques maximales

Cette section devrait présenter les résultats des analyses thermiques utilisés dans l’évaluation structurale en vue de calculer les conditions de contrainte thermique les plus graves qui résultent de l’épreuve thermique et du refroidissement subséquent. Les températures correspondant aux contraintes thermiques maximales devraient être indiquées.

3.5.5 Températures du combustible et de la gaine dans le cas du combustible nucléaire irradié

Dans le cas des colis contenant du combustible nucléaire irradié (CNI), la température maximale admissible du combustible/de la gaine devrait être identifiée et justifiée. La justification devrait tenir compte des matériaux constituant le combustible et la gaine, des conditions d’irradiation (p. ex. la dose absorbée, le spectre des neutrons et le taux de combustion) et le milieu d’expédition, y compris le gaz de remplissage. De façon générale, la température de la gaine du combustible irradié provenant de réacteurs à eau ordinaire commerciaux devrait être maintenue en-dessous de 400 °C, dans des conditions normales de transport, et en-dessous de 570 °C dans des conditions d’accident. D’autres considérations importantes comprennent la réorientation des hydrures sur les propriétés mécaniques, le temps qui s’est écoulé depuis le moment où le CNI a été retiré du cœur jusqu’à sa mise en place dans le colis de transport, le temps passé dans le colis et le temps de dépôt après le transport. Voici des exemples de limites de température :

1. la limite de température pour le combustible métal devrait être inférieure à la température eutectique de fusion la plus basse du combustible;

2. la limite de température de la gaine irradiée dans un milieu de gaz inerte, selon le cas.

3.5.6 Conditions d’accident des colis contenant des matières fissiles transportés par voie aérienne

S’il y a lieu, la demande devrait examiner l’épreuve thermique détaillée précisée dans le 10 CFR 71.55(f)(1)(iv) ou au paragraphe 736 du TS-R-1 tel qu’incorporé à la section 1(4) du RETSN par référence au paragraphe 716 du TS-R-1.

3.6 Annexe

L’annexe devrait comprendre une liste des références, les pages applicables des documents mentionnés en référence, une justification des hypothèses ou des procédures d’analyse, les résultats des essais, des photographies, des descriptions des programmes informatiques et des exemples de fichiers d’entrée et de sortie, les spécifications des joints toriques et des autres composants, des données d’essai détaillées sur les matériaux et d’autres renseignements additionnels.

Si le colis a été soumis à une épreuve thermique, l’annexe devrait comprendre une description de l’installation d’essai, en ce qui a trait aux éléments suivants :

  1. le type d’installation (four, feu en nappe, etc.);
  2. la méthode de chauffage du colis (brûleurs à gaz, radiateurs électriques, etc.);
  3. le volume et l’émissivité de l’intérieur du four;
  4. la méthode de simulation de la chaleur de désintégration, s’il y a lieu;
  5. le type, l’emplacement et les incertitudes relatives aux mesures de tous les capteurs utilisés pour mesurer les flux thermiques du feu ayant une incidence sur les composants critiques, comme les joints, les vannes, la pression, les composants structuraux, et la température du feu;
  6. le milieu après l’épreuve thermique, pendant une période adéquate pour atteindre l’état d’équilibre après l’épreuve;
  7. les méthodes d’entretien et de mesure de la source adéquate d’approvisionnement et de circulation de l’oxygène pour le début et la fin naturelle de la combustion de tout composant de colis consommable pendant et après le feu.

L'annexe devrait également comprendre une description complète des essais réalisés. Cette description devrait comprendre :

  1. la procédure d’essai;
  2. la description du colis;
  3. les conditions initiales et les conditions limites de l’essai;
  4. la chronologie des essais (prévue et réelle);
  5. les photographies des composants du colis, y compris tout dommage structural ou thermique, avant et après les essais;
  6. les mesures des essais, y compris, à tout le moins, la documentation sur les changements physiques du colis d’essai ainsi que les antécédents relatifs à la température et au flux thermique;
  7. les résultats d’essai corrigés;
  8. la méthode employée pour obtenir les résultats corrigés.

Détails de la page

Date de modification :