Perspective réglementaire sur l’établissement de critères de sûreté du combustible pour les accidents de perte de caloporteur majeure

Résumé de l’exposé technique présenté à la :
Réunion technique sur l'intégrité du combustible en mode d'exploitation normale et en cas d'accident pour les réacteurs à eau lourde sous pression (RELP)
Bucarest, Roumanie
Du 24 au 27 septembre 2012

Préparé par :
Ali El-Jaby
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Ottawa (Ontario), Canada

Résumé

L'analyse du scénario d'accident de perte de caloporteur (PERCA) majeure pour les réacteurs à eau lourde pressurisée (RELP) CANDU du Canada a été ponctuée de découvertes périodiques qui ont eu un impact sur les conséquences prévues de l'événement, de telle sorte que les marges de sûreté ont été significativement érodées.

Le personnel de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) surveille activement une initiative à grande échelle du secteur nucléaire canadien visant à établir un nouveau cadre d'analyse, connu sous le nom d'approche analytique composite (AAC), lequel a pour but de démontrer que les marges de sûreté pour le scénario de PERCA majeure sont plus larges que celles actuellement prédites au moyen de la méthode d'analyse plus prudente des limites des paramètres d'exploitation (LPE).

Une partie des efforts de l'industrie visant à démontrer qu'il existe bien des marges de sûreté plus larges consiste à réévaluer les critères de sûreté du combustible utilisés dans le cadre de l'analyse de sûreté des PERCA majeures. Cela comprend un processus systématique pour cerner les barrières physiques applicables à l'accident, leurs divers mécanismes de défaillance et leurs limites de défaillance associées. Le principal extrant de ce processus est l'établissement de critères de sûreté du combustible (également connus sous le nom de critères d'acceptation dérivés) qui sont définis avec une certaine marge avant l'atteinte des limites de défaillance. Ce processus comprend également un examen des bases de données expérimentales existantes qui pourraient servir de fondement technique pour les critères de sûreté du combustible proposés, la détermination d'expériences additionnelles nécessaires pour combler le manque de connaissances et un examen de la capacité analytique de l'ensemble des codes actuels pour en évaluer l'adhésion aux critères de sûreté du combustible pour les PERCA majeures.

En attendant que la CCSN approuve l'utilisation de l'AAC, y compris sa mise en œuvre subséquente par tous les titulaires de permis, la CCSN a établi un ensemble provisoire de critères de sûreté du combustible pour la température de la gaine, la fusion de la ligne médiane et le dépôt d'enthalpie maximal. De plus, la CCSN a établi un processus réglementaire pour aborder toute constatation négative qui pourrait avoir un impact sur les marges de sûreté pour les PERCA majeures à l'intérieur du cadre actuel d'analyse des LPE.

Cet article présentera une vue d'ensemble de l'AAC pour l'analyse des PERCA majeures, et plus particulièrement, de la perspective réglementaire canadienne sur le processus qui devrait être appliqué au moment de définir les critères de sûreté du combustible, y compris une discussion sur la relation qu'ont les critères avec la méthode d'analyse que les titulaires de permis ont l'intention d'utiliser pour démontrer leur conformité. Suivra une discussion détaillée sur l'état actuel des marges de sûreté pour les PERCA majeures, y compris le raisonnement derrière les critères de sûreté du combustible provisoires établis par la CCSN et les processus associés pour aborder les constatations négatives.


Dernière mise à jour :