Un expert vous répond : question 4 de santé liées à l’accident de Fukushima - HTML5 Transcription

N'oublions pas que nous buvons sans doute plus d'eau que de jus d'orange; c'est pour cela que les limites ne sont pas aussi strictes. Des hypothèses semblables sont conçues lorsque sont établies des limites pour les radionucléides, comme le césium. Les aliments, l'eau et les jus sont classés dans différentes catégories en fonction de ces hypothèses. Puisque l'eau et le jus d'orange sont dans des catégories différentes, leurs limites sont différentes. En bref, les lignes directrices sur tous les aliments et les boissons, qui incluent les limites pour les radionucléides, ont comme but de protéger la santé humaine.

Dernière mise à jour :