Défis relatifs aux attentes réglementaires des EPS des nouvelles centrales nucléaires du Canada

Le résumé d’une présentation technique faite à :
Réunion technique sur l’étude probabiliste de la sûreté de la conception des nouvelles centrales nucléaires
Vienne, Autriche (administration centrale de l’AIEA)
Du 1er au 5 octobre 2012

Préparé par :
Guna Renganathan et Raducu Gheorghe
Spécialistes techniques
Division de fiabilité et des études probabilistes de sûreté
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Ottawa (Ontario), Canada

Résumé

Le document décrit brièvement les pratiques et les directives internationales et canadiennes actuelles dans les domaines pris en compte lors d’un examen réglementaire d’étude probabiliste de la sûreté (EPS). De plus, le document présente la situation où on a connu un manque d’information, la façon dont on a réglé la situation et le type d’information attendue par la communauté internationale. Le document souligne également les activités en cours à l’échelle internationale afin de permettre une meilleure compréhension de certains cas examinés au cours de la discussion.

Au Canada, les EPS sont élaborées pour démontrer la conformité avec les objectifs en matière de sûreté, cerner les points faibles des centrales et jouer un rôle dans la gestion de l’exploitation, la prise de décisions éclairées sur les risques, la gestion de la configuration, la planification et l’optimisation des essais et de l’entretien, les programmes de mise à niveau de la sûreté et l’évaluation des répercussions sur les coûts. L’examen qui a suivi l’événement survenu à Fukushima a fourni d’autres observations sur le traitement des événements externes.

Les centrales nucléaires canadiennes sont dotées de réacteurs à eau lourde sous pression (RELP). Toutefois, les fournisseurs ont présenté des conceptions de réacteurs à eau sous pression (REP) aux fins d’examen par l’organisme de réglementation canadien (Commission canadienne de sûreté nucléaire [CCSN]). L’examen des EPS des centrales en mode d’exploitation et remises à neuf et des nouveaux réacteurs a révélé le besoin de nouvelles exigences et directives réglementaires. Par exemple, les systèmes de sûreté passifs et les systèmes de contrôle informatisés font partie des nouvelles conceptions, et l’instrumentation et le contrôle numériques font partie des mises à niveau, de la remise à neuf et des nouvelles conceptions de centrales pour bon nombre de systèmes. Les lacunes dans les exigences réglementaires et les directives internationales dans de tels domaines nécessitent l’avis d’experts. Il y a aussi des lacunes dans les directives liées à la modélisation des interventions humaines concernant l’instrumentation et le contrôle numériques, le traitement de la défaillance des logiciels et du matériel dans les modèles d’EPS et leur quantification, ainsi que la portée et le traitement des événements externes.

Pour obtenir une copie du document relatif au résumé, communiquez avec la CCSN. Veuillez fournir le titre et la date du résumé.


Dernière mise à jour :